A la Une

Projet de construction d'un kodakistan (crèche maternelle)
Kodakistan : structure d’accueil de la petite enfance (de 3 mois à 6 ans), ou « jardins d’enfants »,
Fiche du projet

| ACCUEIL | NOUVEAU SITE NEGAR | Qui sommes-nous ? | Liens | Contactez-nous | Parrainage |
ACCUEIL arrow Carte du site arrow Association NEGAR arrow Création de Negar - Soutien aux Femmes d'Afghanistan
16-07-2018
 
 
Création de Negar - Soutien aux Femmes d'Afghanistan Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
NEGAR - PRESENTATION de l'Association NEGAR

Création de
NEGAR-SOUTIEN AUX FEMMES D'AFGHANISTAN

Il est très important de souligner que ce qui caractérise le régime des Taliban, c'est le bafouement des droits les plus élémentaires de l'être humain, et particulièrement ceux des femmes ; non seulement les droits qu'elles ont acquis au cours du XX° siècle, mais aussi leurs droits les plus élémentaires et naturels sont entièrement supprimés par des décrets officiels.


Cela signifie que se trouver dans une situation de non-droit est quelque chose d'officiel, et que vouloir jouir du moindre de ses droits est punissable par la loi.
C'est ce qui se passe en Afghanistan avec les Taliban.
Cette situation de non-droit total ne relève ni de la culture, ni de la tradition de l'Afghanistan, ni de la religion musulmane, ni de la folie des milices Taliban.


C'est un acte politique bien étudié et réfléchi de la part des services secrets et militaires pakistanais, qui a pour but de déstabiliser et ruiner les structures vitales de la société afghane.
D'une manière générale, en inventant chaque jour des décrets de plus en plus durs et absurdes :
Interdiction de l'enseignement pour les filles,

Interdiction du travail pour les femmes, alors qu'après 20 ans de guerre il est vital pour le pays et pour elles-mêmes et leurs enfants qu'elles puissent travailler,

Interdiction pour les femmes de se faire soigner par un homme,


Interdiction d'écouter de la musique, d'avoir des loisirs, de faire la fête, de se rendre sur la tombe de leurs êtres chers, de mettre des chaussettes blanches, de porter des chaussures qui font du bruit, de rire fort...
les milices Taliban poussent les femmes dans une insécurité physique et mentale tellement insupportable, pour celles qui ont eu la chance d'échapper aux massacres ou aux déportations, que, pour ne pas sombrer dans la dépression, perdre la raison ou se suicider, elles sont obligées de quitter le pays.
La chute de la capitale afghane aux mains des milices Taliban a été un coup dur et inattendu. Tout espoir d'un retournement de la situation pour amener une paix durable et respirable pour la population était anéanti.
Les milices Taliban ont immédiatement été reconnues officiellement par trois pays :
le Pakistan, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis.
Il était urgent d'agir vite, et nous avons pris la décision de créer l'association
NEGAR-SOUTIEN AUX FEMMES D'AFGHANISTAN.

< Précédent   Suivant >
 
Top!
Top!