A la Une

Projet de construction d'un kodakistan (crèche maternelle)
Kodakistan : structure d’accueil de la petite enfance (de 3 mois à 6 ans), ou « jardins d’enfants »,
Fiche du projet

| ACCUEIL | NOUVEAU SITE NEGAR | Qui sommes-nous ? | Liens | Contactez-nous | Parrainage |
ACCUEIL arrow Carte du site arrow Les actions de Negar arrow 2ème conférence KABOUL Juin 2002
20-01-2018
 
 
2ème conférence KABOUL Juin 2002 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
2ème conférence KABOUL Juin 2002
La situation actuelle
Qui participe
RESOLUTION FINALE

2-La situation actuelle
L'Afghanistan vient de subir 23 ans d'une guerre féroce qui a entièrement ruiné le pays :Avec la destruction des usines et du potentiel agricole ( le système d'irrigation a été gravement endommagé, les arbres fruitiers arrachés, les villages bombardés, les terrains agricoles couverts de mines...) l'économie est anéantie.


Les villes et les villages ont été détruits à 80% et seulement partiellement reconstruits. Les établissements scolaires, entre autres, sont dans un état pitoyable, voire totalement rasés.


Des millions d'habitants, dont la majorité des intellectuels, se sont réfugiés à l'étranger ; on compte plus d'un million de morts, autant d'handicapés.
Les cinq années de dictature des Talibans ont été particulièrement dévastatrices :
En éradiquant tous les droits des femmes, même les plus naturels, en réduisant considérablement les droits des hommes, et en faisant respecter leurs décrets iniques, longues listes d'obligations et d'interdits, par une répression d'une violence toujours plus sauvage, les Talibans ont rendu la vie insupportable à la population.


La souffrance physique et morale des femmes en particulier, réduites à un statut de mortes-vivantes, a été particulièrement intense :
Elles ont été humiliées pendant des années, beaucoup ont reçu des coups très violents, d'autres ont été emprisonnées, les hommes de leurs familles ont aussi été humiliés et frappés...


Cette douleur ne peut s'estomper que lentement après le départ des Talibans et le retour à une vie normale.
De plus, la pauvreté est criante, des millions de gens vivent dans la détresse : ils n'ont que des ruines pour s'abriter, et subissent le froid et la faim.
C'est dans ce contexte que NEGAR, en accord avec le gouvernement intérimaire, veut organiser un colloque de femmes à Kaboul, pour définir les priorités et pour que les femmes du monde entier puissent s'engager, aux côtés des Afghanes, à soutenir leurs efforts de reconstruction.



< Précédent   Suivant >
 
Top!
Top!