A la Une

Projet de construction d'un kodakistan (crèche maternelle)
Kodakistan : structure d’accueil de la petite enfance (de 3 mois à 6 ans), ou « jardins d’enfants »,
Fiche du projet

| ACCUEIL | NOUVEAU SITE NEGAR | Qui sommes-nous ? | Liens | Contactez-nous | Parrainage |
ACCUEIL arrow Carte du site arrow Les actions de Negar arrow COMPTE RENDU de la MISSION KODAKISTAN - 6/13 mars 2005
20-04-2018
 
 
COMPTE RENDU de la MISSION KODAKISTAN - 6/13 mars 2005 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Index de l'article
COMPTE RENDU de la MISSION KODAKISTAN - 6/13 mars 2005
Une SOCIETE RUDE et INEGALITAIRE
La VIE QUOTIDIENNE
Les MALADIES de la SOCIETE
SITUATION POLITIQUE
Des NOUVELLES du KODAKISTAN
Quelques PHOTOS


Des nouvelles du Kodakistan.



L’objectif du séjour était de participer aux manifestations du 8 mars dans le cadre du projet piloté par NEGAR- PACA « Femmes en marche pour l’Afghanistan » et d’avancer sur le projet de réalisation de notre Maison de la petite enfance composée d’une crèche et de classes d’école maternelle, ou Kodakistan.


Françoise et Shoukria, dernières mises au point pour le Projet Kodakistan



Vous trouverez en complément le compte- rendu de la manifestation du 8 mars, tel qu’il est paru dans afghana.org.
L’organisation de cette manifestation a naturellement beaucoup occupé Shoukria les premiers jours de notre séjour. Nous lui avions recommandé de s’y consacrer.
Nous avions en effet de notre côté beaucoup de choses à faire pour le Kodakistan : d’une part s’assurer de la viabilité du projet et de sa pertinence, d’autre part mettre en route le processus permettant de lancer l’appel d’offre.
Pour vérifier la pertinence du projet, nous l’avons comparé avec les réalisations faites par ailleurs sur le terrain, au niveau de la conception, des coûts comme de la réalisation et du suivi du projet. Notre analyse a été que le nôtre était tout à fait cohérent, et avec les besoins, et avec les attentes de la population et des responsables en termes de gestion et de formation, et avec nos capacités propres.
Nous avons été confortées dans ce jugement par l’avis donné par les responsables afghans et français rencontrés qui nous ont encouragées.
Nous l’avons été également par la demande des femmes qui manquent si cruellement d’équipements de ce type et nous commençons à nous dire que le problème sera de ne pas pouvoir accueillir toutes les demandes d’inscription dans un 1er temps.
En particulier ce qui a semblé très pertinent, c’est la programmation raisonnée par tranche qui permet de voir comment s’organise la mise en route et l’utilisation d’une tranche, comment le personnel s’empare de l’équipement et vit dedans, avant de passer à la suivante, c’est aussi le suivi proposé : formation des personnels et gestion de l’équipement.
Françoise et Shoukria ont retravaillé sur les plans . Shoukria avait des suggestions importantes à faire et que Françoise a pu intégrer.
Françoise a rédigé avec le volontaire d’A et D les conditions de l’appel d’offre, de façon que Shoukria ait en mains tous les outils pour pouvoir confronter les offres des entreprises et choisir au vu d’éléments précis et avec son expérience de la situation locale la ou les entreprises les mieux placées. Ils sont également allés repérer les magasins où l’on pouvait trouver les matériaux de construction, ont modifié les plans initiaux en fonction de ce que l’on trouve aujourd’hui à Kaboul.
Est-ce que je peux dire sans les froisser que je n’imaginais pas que c’était un tel travail ? Ils ont travaillé d’arrache pied plusieurs demi- journées et jusqu’au soir pour terminer ce boulot.
Avec Shoukria, nous avons rencontré les responsables du Ministère de l’Enseignement Supérieur, et en particulier M. MASSOUD, Directeur du Plan qui nous a indiqué la marche à suivre.
Une demande officielle a été adressée par Shoukria au Ministre. Les plans seront déposés à la suite et l’appel d’offre pourra alors être lancé.
Nous en sommes là.
Nous avons devant nous 6 mois pour réaliser le gros œuvre de la 1ère tranche du Kodakistan qui correspond à 100 enfants.
Il nous faut encore trouver l’enveloppe complémentaire afin de terminer la 1ère tranche avant d’aller plus loin. Nous avons besoin là- dessus de l’aide de tout le monde.


Soukria et Geneviève



< Précédent   Suivant >
 
Top!
Top!