Le désespoir des lycéennes afghanes après que les talibans aient refusé d’ouvrir les écoles

 

Le désespoir des lycéennes afghanes après que les talibans aient refusé d’ouvrir les écoles

 

Lorsque j’ai entendu hier cette bonne nouvelle annonçant que nous pouvions aller à l’école, j’ai pleuré de joie, mais aujourd’hui on me refuse l’entrée de mon école, je suis très déçue, étant une fille, une fille d’Afghanistan, je suis aussi un être humain, le sang de mon pays coule dans mon cœur.

Jusqu’à quand ? Ça fait 186 jours que nous ne sommes pas allées à l’école, pourquoi ? Quelle est notre faute ? Pourquoi, jouent-ils avec notre avenir ? Nous avons le droit, nous sommes des êtres humains, des habitantes de ce pays. La seule chose que nous demandons, c’est juste d’aller à l’école et de continuer nos études ! C’est un crime d’être une fille ? C’est un crime d’aller à l’école ?

 

et leur révolte dans la rue