Pour les droits des femmes, la paix et la démocratie en Afghanistan

NON à la Reconnaissance des Talibans

=

OUI aux Droits des Femmes, la Paix et la Démocratie en Afghanistan

 

Le 15 août 2021 (Honte historique), on a livré Kaboul, disons l’Afghanistan, aux milices sanguinaires « Talibans ». Le monde entier était témoin direct de la fuite anarchique de l’armée américaine et du désespoir des populations désemparées, désespérées, perdues et sans espoir pour leur lendemain.

Devant cet abandon inattendu de la part des puissances concernées qui, dans leurs discours, ne cessaient de répéter qu’ils avançaient et faisaient tout pour un règlement et un arrangement pacifique du conflit, et qu’ils ne céderont en aucun cas à la violence, le processus de paix soutenu par toutes les parties, y compris les Nations-Unies, battait son plein et était toujours en marche.

Les Etats-Unis fuient ou font semblant de fuir, et les autres pays présents sur le sol afghan, y compris toutes les ambassades, font leurs bagages.                                                                            

Là,  maintenant, vous comprenez  le  désespoir  des  populations  désemparées,  désespérées, perdues et sans espoir pour leur lendemain.

Les Talibans déclarent leur victoire contre l’Amérique et les Occidentaux. Ils proclament « La guerre est finie, nous sommes maîtres de l’Afghanistan ». Ils mettent leur drapeau sur le palais présidentiel, se proclament « Emirat Islamique », et reprennent toutes leurs lois qui étaient en vigueur pendant leur première période de domination sur l’Afghanistan. Avec plus de violence et de sauvagerie.

Concernant les femmes, pas le droit de travailler, d’étudier, de sortir…

Dès la fuite des Américains et des autres, la population afghane n’a pas baissé les bras et ne s’est pas rendue aux Talibans. Dès le lendemain, le fils du commandant Massoud, Ahmad Massoud, qui croyait au processus de paix, entouré de ses alliés, lançait l’appel de la 2ème génération à la résistance contre les Talibans, à toutes les populations de l’Afghanistan et au monde entier. « Nous défendons notre démocratie, nos valeurs, notre territoire et notre population. »

Aussi rapidement, dans les grandes villes, des groupes de résistance de femmes afghanes se profilent. Elles militent pour leurs droits, leur liberté, leur travail, leur avenir… tout en étant arrêtées, menacées, violentées, torturées et enlevées.

Elles disent : « Notre voix, c’est notre arme », « Non à la reconnaissance des Talibans », « Notre travail c’est notre respectabilité », « Nos classes et notre éducation, c’est notre amour », « Pain – Travail – Liberté », « Nous nous battons pour notre liberté »    

                                                                          « Nous avons besoin de votre soutien, Femmes et Hommes du monde entier »

Le Pakistan, supporter N°1 des Talibans, comme la Norvège qui a organisé le sommet d’Oslo, et d’autres pays intéressés, prennent comme prétexte la misère extrême, la pandémie et les rigueurs de l’hiver auxquelles fait face aujourd’hui la population afghane après 5 mois d’occupation pakistano-terroriste-talibane, pour mettre en avant la reconnaissance des Talibans de façon à ce que des aides puissent parvenir aux populations afghanes.

Mais en réalité, leur reconnaissance ne fera qu’augmenter la capacité destructrice des Talibans qui, en toute légitimité, appliqueront en toute impunité leurs lois et désirs cyniques, en tant que gouvernement légal du pays.

Entendez ce cri de la totalité de la population de l’Afghanistan, de l’intérieur, des villes, des campagnes, de l’extérieur, femmes, hommes, intellectuels ou simples paysans

NON A LA RECONNAISSANCE DES TALIBANS

Je reprends la fameuse phrase d’une militante afghane :

« Chaque pas fait vers les Talibans est un pas fait contre le peuple afghan »

 

 

Shoukria Haidar, présidente de NEGAR, soutien aux femmes d’Afghanistan

David SAMZUN, maire de Saint Nazaire et Shoukria Haidar, présidente de NEGAR, soutien aux femmes d'Afghanistan, le 23 novembre 2022

A SAINT-NAZAIRE le 23 novembre 2022

Shoukria Haidar , présidente de NEGAR : « On gagnera » : le message fort d’une Afghane Une médaille de la Ville pour Shoukria Haïdar La présidente de « Negar Soutien aux femmes d’Afghanistan » était à Saint-Nazaire pour porter la voix des Afghanes. Elle est convaincue que les Talibans seront une seconde fois défaits

LIRE LA SUITE »

25 novembre 2022, Colloque des Marianne de la Diversité

25 novembre 2022 19:00 à 21:00 Colloque « Le monde politique à l’épreuve de la parité et des violences sexistes » Shoukria Haidar interviendra demain au colloque des Marianne de la diversité sur le thème « le monde politique a l’epreuve de la parité et des violences sexistes ». programme et inscription obligatoire : https://my.weezevent.com/mariannedivers

LIRE LA SUITE »