A la Une

Projet de construction d'un kodakistan (crèche maternelle)
Kodakistan : structure d’accueil de la petite enfance (de 3 mois à 6 ans), ou « jardins d’enfants »,
Fiche du projet

| ACCUEIL | NOUVEAU SITE NEGAR | Qui sommes-nous ? | Liens | Contactez-nous | Parrainage |
ACCUEIL arrow Carte du site arrow NEGAR ET LE SPORT FEMININ arrow Negar et le sport féminin - Introduction
20-01-2018
 
 
Negar et le sport féminin - Introduction Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Shoukria Haidar, présidente de l’association NEGAR, titulaire d’une maîtrise en « APS et Collectivités Territoriales » obtenue en 1989 à l’UEREPS de Nice, est la seule Afghane diplômée d’Université étrangère en Education Physique en Afghanistan.

Elle est maintenant Conseillère dans le domaine sportif auprès du Ministre de l’Education Supérieure afghan, et a une expérience comme ancienne membre du Comité Olympique afghan, et professeur d’EPS en Afghanistan et en France.

Après avoir passé quinze ans en France comme réfugiée politique, elle est revenue pour la première fois en Afghanistan en 1995 et a alors retrouvé ses anciens professeurs à l’Institut d’Education Physique de Kaboul, se promettant de contribuer à la renaissance du sport en Afghanistan .

En 1996, une amie de Shoukria, future co-fondatrice de NEGAR, Anne-Marie Chastré, se rend en Afghanistan, et fait un don de la part de l’association, en matériel sportif, au Comité Olympique afghan, et à la faculté d’EPS dépourvue de tout.

Seulement la prise de Kaboul par les milices Talibans, fin 1996, a obligé Shoukria à changer ses projets et à se tourner entièrement vers la défense du droit des femmes afghanes.

Cependant, sous son impulsion, NEGAR entraînait une association française de soutien au sport féminin, ainsi que le Ministère français des Sports, à défendre la représentation conjointe de sportifs et sportives afghans et afghanes aux Jeux Olympiques et réussissait ainsi à faire partir trois jeunes athlètes afghans, deux filles et un garçon, aux J.O. de Syney, en l’an 2000, où ils ont été invités d’honneur.

Puis NEGAR a participé avec l’association française « Afghanes-Afghans-Athènes 2004 » à la préparation de la délégation afghane, qui a compté deux filles, pour les J.O. d’Athènes.

La période Taliban étant heureusement terminée, NEGAR va reprendre ses activités de soutien au sport féminin.
Le premier projet est donc la réhabilitation du gymnase de l’Université de l’Education de Kaboul.
< Précédent   Suivant >
 
Top!
Top!