A la Une

Projet de construction d'un kodakistan (crèche maternelle)
Kodakistan : structure d’accueil de la petite enfance (de 3 mois à 6 ans), ou « jardins d’enfants »,
Fiche du projet

| ACCUEIL | NOUVEAU SITE NEGAR | Qui sommes-nous ? | Liens | Contactez-nous | Parrainage |
ACCUEIL arrow Carte du site arrow Les actions de Negar arrow Conférence de Kaboul 14/11/2011
20-07-2018
 
 
Conférence de Kaboul 14/11/2011 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Conférence de Kaboul


( du Mouvement National des Femmes Afghanes )


Salle de Conférence du Ministère de l’Information et de la Culture de Kaboul, 14 novembre 2011



Dans le cadre de la Conférence Internationale de Bonn du 5 décembre 2011, qui faisait suite à la conférence de Londres de janvier 2010 durant laquelle le président afghan Ahmid Karzai avait plaidé sur la scène internationale la réintégration des talibans, ce qui devait être la question essentielle de la conférence de Bonn 2, avec le soutien du Pakistan et du Royaume-Uni, il y avait une forte nécessité de se mobiliser.


L’association Negar, dès la connaissance de la date de la conférence de Bonn 2, a accentué ses actions en Europe et, à l’intérieur de l’Afghanistan, a décidé de lancer le Mouvement National des Femmes Afghanes, avec un groupe de députées et sénatrices féministes et de démocrates afghanes ; ensemble, elles ont organisé une conférence à Kaboul le 14 novembre 2011, sous le slogan « Le ras le bol des femmes afghanes », et ont adopté une résolution en lançant un appel en direction des politiques et féministes de l’intérieur de l’Afghanistan et du monde, pour faire entendre les voix discordantes de la population afghane face à une telle politique, et notamment celles des femmes.

Objectif :


Le Manifeste adopté était joint à « La déclaration des Droits Fondamentaux de la Femme Afghane » de Douchanbé, pour rappeler aux responsables politiques afghans et étrangers leurs engagements pour les droits des femmes afghanes face à la Constitution de l’Afghanistan et leurs engagements internationaux.


Actions entreprises :

1- La diffusion la plus large possible du Manifeste (Le Ras-le-Bol de la Femme Afghane), et le recueil de signatures de soutien des personnalités, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Afghanistan, par tous les moyens possibles avant la Conférence de Bonn 2, pour sensibiliser et mobiliser les opinions publiques.


2- La programmation, en marge de la Conférence de Bonn 2, d’une conférence de presse spécifique sur la question des femmes afghanes.


3- La diffusion du Manifeste en anglais, à Bonn, pour les délégations participant à cette conférence, et la presse internationale qui couvre cette conférence, de la manière la plus large possible, pour faire entendre la voix de la société civile afghane.






Le « Ras - Le - Bol » de la Femme Afghane


Mouvement des Femmes Afghanes au sujet de la Conférence de Bonn 2011


MANIFESTE


Adressé : aux femmes leaders d’Afghanistan et du monde

et aux décideurs nationaux et internationaux


14 Novembre 2011, Salle de Conférences, Ministère de la Culture, Kaboul, Afghanistan


Le Mouvement National des femmes afghanes, réuni aujourd’hui au cours d’une conférence des femmes activistes afghanes, a déclaré ses craintes et sa position ci-dessous, à l’égard de la conférence de Bonn 2011.

Nous devons nous rappeler que l’extrême violation des droits humains et la suppression pure et simple de tous les droits des femmes afghanes avaient lieu en Afghanistan sous le régime des Talibans.

A maintes reprises nous avons fait entendre notre voix devant l’état afghan et la communauté internationale..

Rappelons les conférences suivantes :

  • La première conférence des femmes afghanes en date des 27-28 juin 2000 s’est tenue à Dushanbe (Tajikistan), quand les milices des Taliban, avec les Fatwa iniques de Molla Omar, humiliaient avec le fouet de leur police religieuse la dignité des femmes afghanes, la famille et la noble culture de l’Afghanistan ; cette conférence a issu la Déclaration Des Droits Fondamentaux De La Femme Afghane. Des centaines de milliers de signatures afghanes et internationales ont été collectées en soutien à cette déclaration. (En pièces jointes, la Déclaration et un échantillon des signatures.)

  • La deuxième conférence des femmes afghanes en date des 7-9 juin 2002 s’est tenue au sujet de la Loya Jirga d’Urgence à Kaboul (Afghanistan) ; au cours d’une déclaration, elle a fait l’écho des besoins et demandes des femmes afghanes a l’égard de la reconstruction de l’Afghanistan.

  • La troisième conférence des femmes afghanes en date des 4-6 Décembre 2003 s’est tenue, au sujet de la Loya Jirga constitutionnelle, à Kaboul (Afghanistan) ; elle a demandé l’introduction des décisions de la Déclaration Des Droits Fondamentaux De La Femme Afghane dans la Constitution Afghane, et une présence de trente pour cent de femmes dans les postes d’ élues et les postes de décision de l’état.

Un nombre important d’autres conférences, colloques, en Afghanistan et dans le monde ont eu lieu sur ce sujet…


Après la période des Talibans et la conférence de Bonn du 5 décembre 2001, nous sommes aujourd’hui à l’aube de la conférence de Bonn du 5 décembre 2011.

Durant ces dix années, nous, les femmes afghanes, non seulement nous avons regagné nos droits déchus, mais de plus nous les avons fait évoluer et progresser.


Dans les domaines comme l’éducation, l’égalisation des droits des femmes et des hommes dans la constitution de l’Afghanistan, la participation des femmes dans les domaines politiques, sociaux, économiques et dans d’autres secteurs…, nous avons eu des avancées considérables.

Malgré tout cela, il nous reste beaucoup de problèmes de tout ordre devant nous dont nous devons nous occuper et que nous devons régler.


Malheureusement, la conférence du 26 janvier 2010, qui s’est tenue à Londres avec des dépenses excessives, a déclenché les négociations dites de la paix, et a obtenu l’accord de 70 pays, et par ce biais a donné une semi - reconnaissance au mouvement des Taliban. Pourtant avec tant de dépenses et de tentatives de la part de l’état, non seulement ces efforts n’ont pas donné de résultat positif pour le peuple afghan, mais au contraire ont causé plus d’instabilité et d’insécurité, ont entraîné la mort de nombreux civils et militaires afghans et étrangers, et l’assassinat en chaîne des leaders politiques de l’Afghanistan.


Nous voulons insister sur le fait que ces organisations terroristes ne sont pas afghanes, mais sont des milices et des profiteurs qui sont financés et commandités par les ennemis de la paix en Afghanistan.

Dans d’autres termes, sous prétexte de paix et de réconciliation, une politique étrange est en cours, qui veut encore une fois instaurer et imposer la période obscurantiste des Taliban en Afghanistan.


Nous ne voulons plus jamais cela


Nos demandes sont les suivantes :

Nous voulons la paix, la justice, la sécurité et le développement économique pour notre pays, mais déclarons que :


  1. La Constitution Afghane, la Déclaration des Droits de l’Homme, et toutes les obligations internationales de l’Afghanistan dans lesquelles les droits politiques, économiques et sociaux des femmes afghanes sont garantis, ne doivent pas être marchandés.

  2. Aucun pays, y compris l’état afghan, n’a le droit d’introduire des criminels et les ennemis des Droits de l’Homme, du processus démocratique et des Droits de la Femme, dans le système politique actuel de l’Afghanistan. Mais nous ne sommes pas contre le retour des Taliban afghans de base qui ont été embrigadés dans ce mouvement à cause de problèmes quelconques.

  3. Nous demandons à la communauté internationale de ne pas permettre que l’Afghanistan retourne encore une fois dans les années obscurantistes d’avant 2001.

  4. Nous soutenons la Déclaration des Droits Fondamentaux de la Femme Afghane (jointe à ce manifeste); elle doit être respectée.

  5. Nous avons besoin de la poursuite de la collaboration politique, économique et sociale de la Communauté internationale en faveur des femmes afghanes. Les résultats de ce soutien dans différents domaines de la vie des femmes afghanes témoignent de cette réalité.




Soyez Avec Nous, Aidez-Nous Et Croyez En Nous !








===================================================================================


Organisations ou personnalités, communiquez votre soutien à l’adresse ci-dessous :

feghan_zan_afghan@yahoo.com / Tél Kaboul : 0093 799 327 365 / 0093 700 29 13 10

Tél France : 0033 6 14 56 27 27 / 0033 3 81 59 04 39




Note pour les éditeurs : Veuillez trouver la copie des documents sur les sites de :

www.negar-afghanwomen , www.afghana.org , www.afghanwomennetwork.af


PARTIAL LIST OF SIGNATORIES AND SUPPORTERS


  1. Afghan Government, Personalities and Organizations


  1. Government


Hamid Karzai, President of the Transitional State of Afghanistan

Karim Khalili, Vice President

Dr. Abdullah, Minister of Foreign Affairs

Mirwais Sadeq, Minister of Aviation

Alem Razm, Minister of Light Industries

Shaker Kargar, Minister of Water and Electricity

Abdullah Ali, Minister of Public Works

Yussuf Pashtun, Minister of Urban Development

Ashraf Ghani, Minister of Finance

Nazari, Minister of Refugee Repatriation

Mohaqeq, Minister of Planning

Amin Farhang, Minister of Reconstruction

Makhdoom Raheen, Minister of Information and Culture

Kazemi, Minister of Commerce

Sharief Fayez, Minister of Higher Education

Yunus Qanooni, Minister of Education

Aref Noorzai, Minister of Frontiers

Mawlawi Shinwari, Chief Justice

Manawi, Deputy Chief Justice

Fazelly, Minister Councilor of Justice & member of the Constitutional Drafting Commission

Zalmay Rassoul, Minister Councilor of National Security

General Barialay, Deputy Minister of Defense

General Dostum, Deputy Minister of Defense

Mohammad Sharif Hammoun, Deputy Minister of Agriculture

Rahim Sherzoy, Deputy Minister of Foreign Affairs & member of the Constitutional Drafting Commission

Payman, Deputy Minister of Planning

Mobarez, Deputy Minister of Information and Culture

Tajwar Kakar, Deputy Minister of Women’s Affairs

Baha, Commissioner of Judicial Reform

Sima Samar, Commissioner of Human Rights

Khatol Mohamadzai, General of the Defense Department

Zohal Zara, Director of the Literacy Program

Mirdad Panjshiri, Advisor to the Minister of Agriculture

Kamawi, Academic Advisor, Constitutional Drafting Commission

Taniwal, Governor of Khost

Commander Ustad Atta

General Baba Jan, Ministry of Defense

Commander Daud, Ministry of Defense

Governors of Ghazni, Kunduz, Parwan, Kunar

Wali Massoud, ambassador

Massoud Khalili, ambassador

Ravan Farhadi, ambassador

Muslema, Council of Women - interior

Shaima, Council of Women – transportation


  1. Civil Society, Activists and Personalities


Burhanuddin Rabbani, former President of the Islamic State of Afghanistan

Mawlawi Takhari, former Chief Justice

Alizoy, tribal chief from Qandahar

Mir of Gazargah, renowned cleric of Herat

Poya, writer

Nasraty, civil society

Farida Abed, Women’s High Society

Nafissa Qaneh, director of Faizabad Hospital

Mariam Panjshiri, activist

Hawa Ghiassi, principal of Jangalak School

Said Bibi Naqi, first girl graduate

Elahi, Council of Voluntary Organizations

Barekzoy, Council of National Unity of Ethnic Groups

Said Anarshah, chief of Council of Elders of Urgun

Ghulam Mohammad Joya, chief of Council of Elders of Ghor

Haji Abdulwahed, Council of Sadat Elders of Urgun

Haji Zarif, Council of Sadat Elders of Urgun

Zarghuna Qanooni, women’s civil society

Mari Nabardayeen, Seerat Women’s magazine

Hashemi, Hindokush News Agency

Sima Wali, Director of REFWID

Ishaq Naderi, university professor

Qadir Amiryar, university professor

Shogufa Khaki Malikyar, women’s civil society

Susan Safi Rafiq, women’s civil society

Shahlah Popal, women’s civil society

Golalay Reshtia

Zieba Shorish-Shamley, president of WAPHA

Sara Amiryar, former president of Tassanud

Tahera Naderi, medical doctor

Adela Farhadi, writer

Zakera, women’s civil society

Saifura Niazi, women’s civil society

Maliha Zulfacar, college professor

Zainab Rabbani

Nabillah Hami, teacher of the Koran

Bibi Yaqut, farmer

Nasrine Gross, writer, women’s activist

Marie Khalili Nasiri, writer

Walid Majrooh

Hashem Safi, former governor of Helmand

Hassina Sherjan Samad, humanitarian

Chekaiba Wakili, activist

Chekeba Hachemi, diplomat

Hanifa Fariwar, women’s civil society

Shoukria Haidar, President, Negar-Support of Women of Afghanistan

Zakia, Peace for Women Radio


  1. Deceased


Commander Ahmad Shah Massoud, Defense Minister, Islamic State of Afghanistan (d)

Assem Suhail, Assassinated official of the ministry of Foreign Affairs (d)

Siddiqa Moosa (d)

Sardar Farhang (d)

Haji Qadir, assassinated Minister of Public Works (d)

Abdurrahman, Minister of Aviation (d)

Razawi, writer and university professor (d)

Roquia Habib, writer and former member of Parliament (d)


  1. Organizations


Council of Peace and Progress

Women's High Institute

Tamkeen Clinic

Council of National Unity of Ethnic Groups

Center for Unity and Cultural Development

National Union of Sportspeople

High Council of Freed Political Prisoners

Council of Peace of Sadat

National Union of Government Employees

Council of Voluntary Organizations

Council of Women of Afghanistan

Lawyers Association

Afghan Students Association

Federation of Protecting the Young Returnees' Rights

Protection of Human Rights and Development of Afghanistan

Council of Elders of Ghor

Council of Elders of Urgun

Women’s Alliance for Peace and Human Rights, United States

Association for the Protection of Afghan Women and Children, Dushanbe, Tajikistan

Association for Peace and Democracy, United States

Islamic Movement of Women of Afghanistan, Dushanbe, Tajikistan

Atlanta Afghan Women’s Association, United States

Center for the Protection of Asia Peace, Dushanbe, Tajikistan


  1. International Organizations, Governmental Entities and Personalities


Nicole Fontaine, President, European Parliament

Emma Bonino, European Parliament

Gianfranco dell’Alba, European Parliament

Anne-Marie Lizin, Belgian Senator

Marie-Claude Beaudeau, French Senator

Aymeri de Montesquiou, French Senator

Marie-George Buffet, Former Sports Minister, France

Marie-Arlette Carlotti, European Parliament

Richard Cazenave, French deputy

Segolene Royal, former cabinet minister, France

Roselyne Bachelot, cabinet minister, France

Francoise Hostalier, former cabinet minister, France

Thierry Jean-Pierre, European Parliament

Olivier Duhamel, European Parliament

Geneviève Fraisse, European Parliament

Arlette Laguiller, European Parliament

Alain Madelin, European Parliament

Philippe Morillon, European Parliament

Michel Rocard, European Parliament

Daniel Cohn-Bendit, European Parliament

Martine Aubry, Mayor of Lille, France

Robert Hue, French deputy

Lissy Gröner, European Parliament

Robert Badinter, former Minister of Justice, France

Brice Lalonde, former minister, France, Generation Ecology

Dominique Voynet, former Environment Minister, France

Khalida Messaoudi, Deputy, Algeria

Sylvie Jean, President of Femmes Solidaire, International Democratic Federation of Women

Patricia Lalonde, activist, France, Solidarité Panjshir

Elizabeth Badinter, writer, philosopher

Sylviane Agazinscky, philosopher

Catherine Deneuve, actress

Juliette Minces, writer

Michael Barry, writer,

Annie Sugier, scientist

Linda Weil-Curiel, lawyer

Anne Sinclair, journalist

Alan Finkielkraut, philosopher

Dorothy Irene Height, National Council of Negro Women, United States

Betty Friedan, author, feminist, United States

Charlotte Bunch, Center for Women's Global Leadership, United States

Gloria Steinam, Ms Magazine, United States

Diane Johnson, writer

Maria Felicidad, activist, Spain

Rose Styron, Amnesty International, United States

Constance Borde, writer, women’s rights activist, United States/France

Mary MacMakin, PARSA, Peshawar, Pakistan and Kabul, Afghanistan

Barbara Bick, Institute for Women's Policy Research, United States

Martha Burk, National Council of Women's Organizations, United States

Blanche Weissen Cook, author, United States

Isabelle Letellier, human rights activist, Chile

Judy Lerner, Peace Action, United States

Susan Turnbull, Chair, Women’s Caucus of the Democratic National Committee

Carolyn Maloney, US Representative

Karen MaCarthy, US Representative

Janet Schakowsky, US Representative

Constance Morella, US Representative

Dana Rohrabacher, US Representative

Feminist Majority, United States

National Women’s Political Caucus, United States

National Association of Commisions on Women, United States

Alliance of Women's Organisations, United Kingdom

Peacewomen, United States


+Several hundred organizations as well as several hundred thousand individual signatures from around the world.


< Précédent   Suivant >
 
Top!
Top!